x

  Bien rédiger son annonce

Une annonce accrocheuse permet d’attirer le client et de vendre plus rapidement un produit. En lisant les sites et journaux spécialisés, on trouve de nombreuses annonces, mal rédigées, ne mettant pas suffisamment en valeur les qualités du bien mis en vente.
Celles-ci sont alors véritablement « noyées » dans la masse et ne parviennent pas à attirer l’attention.
Avec un peu d’astuce, en respectant certaines règles de présentation, il est pourtant facile de donner l’envie d’acheter.

Une annonce, pour atteindre sa cible, doit comporter plusieurs éléments:

1 - Un prix trop bas ne vous laissera que des remords. S’il est trop élevé, vous ne parviendrez pas à attirer le chaland.

2 - au moins une photo qui valorise l’objet mis en vente,Il ne s’agit pas de se transformer en photographe professionnel mais de rechercher le meilleur profil. Effectuez plusieurs prises de l'objet puis retenez uniquement les meilleurs clichés.

3 - Le texte de l’annonce doit être judicieusement choisi. Il faut réfléchir à ce qui différencie votre bien de la concurrence. Supposons que votre bien à vendre est un véhicule, toutes les options doivent être listées qu’il s’agisse de la climatisation, de la fermeture centralisée des portes, de la direction assistée, de l’ABS etc.… Une option qui peut vous paraître totalement anodine, sera peut être essentielle pour un acheteur.Si celui-ci dispose d’équipements additionnels, mentionnez-les.

4 - Inspirez confiance ! Faites part des raisons qui vous ont conduit à mettre en vente votre véhicule. Il peut s’agir d’un double emploi, de l’achat d’une autre voiture, d’un besoin d’argent, ou d’un départ à l’étranger. Quel que soit le motif, ne laissez pas penser à l’acheteur que votre vente serait motivée par une succession de pannes à répétition!

Une bonne annonce, aussi bien rédigée soit elle, ne remplacera jamais un bon produit. Si une petite annonce doit être valorisante, elle ne doit pas chercher à masquer un dysfonctionnement lourd. Dans le cas inverse, l’acheteur pourrait se retourner contre le vendeur et exiger le remboursement de l’achat. Pour s’en convaincre, il suffit de prendre modèle sur les vendeurs professionnels : ceux ci ne cherchent pas à masquer les soucis mécaniques ou les défauts de carrosserie éventuels. L’acheteur ne pourra pas, de ce fait, par la suite, dire qu’il ne savait pas. C’est en parfaite connaissance de cause, qu’il aura acheté son véhicule.